Canvas not supported.

Cigarette électronique et vacances d'été

Si le vapotage représente un excellent moyen de détente, c’est alors compréhensible que s’y adonner à la plage décuple les plaisirs de l’évasion. Les vapoteurs du monde s’accordent qu’il est très agréable de vapoter à la mer. Toutefois, cela ne reste pas sans inconvénient. De nombreuses dispositions doivent être prises pour ne pas vivre des moments désagréables. Par ailleurs, toutes les plages n’autorisent pas l’utilisation des ecigs.

Peut-on garder sur soi sa cigarette électronique à la plage ?

La réponse à cette question est à la fois « oui » et « non ». En effet, plusieurs possibilités méritent d’être prises en compte :

Cas des pays qui n’autorisent pas le vapotage

Toutes les nations n’autorisent pas l’utilisation d’une ecig. Dans ces états, le fait d’être retrouvé en possession de ces équipements représente un délit répréhensible. La plupart d’entre eux interdisent de le porter sur soi sur le territoire. Toute possibilité de l’avoir à la plage est alors exclue.

Pour éviter tous désagréments, les vapoteurs vacanciers doivent se renseigner sur les réglementations de l’état hôte concernant le sujet. Il faut savoir que plusieurs nations proscrivent l’utilisation de ces produits. Au nombre de celles-ci, il y a : la Thaïlande, les Emirats-Arabe-Unis, le Brésil, les Seychelles, etc.

Cas des pays qui autorisent le vapotage

Là encore, tout n’est pas permis. En effet, le libre vapotage ne l’est pas toujours entièrement. Dans la majeure partie des états, il est strictement interdit de fumer dans les espaces publics.

Parfois même, cette restriction s’étend aux plages. C’est le cas par exemple de la France qui refuse de vapoter sur certaines de ces plages. Cette disposition rentre en effet, dans le cadre des activités de la « ligue contre le tabac ».

Cette dernière a instauré le concept des plages sans tabac pour lutter contre le tabagisme et la pollution des eaux. À cet effet, certaines municipalités n’ont pas seulement proscrit le tabac à la mer, mais également la cigarette électronique.

Au nombre des plages françaises, cinq (5) interdisent le vapotage. Il s’agit notamment de La Ciotat, Toulon, Cagnes-sur-Mer, Sanary-sur-Mer, Saintes-Marie-de-la-Mer. Toute personne qui enfreint ces règles s’expose ainsi à une amende pouvant atteindre la somme de 38 euros

Par ailleurs, dans ces pays qui autorisent le vapotage à la plage, il faudrait aussi vérifier le taux de nicotine accepté.

Partir avec l’e-cigarette à la plage est-il facile ?

Si la plage où l’on compte visiter accepte le vapotage, voyager avec son appareil ne devrait pas être compliqué. Toutefois, partir à la plage, c’est souvent synonyme d’aller vers l’eau et au soleil.

Il faut donc s’évertuer à protéger son matériel des conditions environnementales et aussi des circonstances. Quelques mesures s’avèrent utiles à cet effet :

L’ecig pendant le trajet

Il est formellement interdit de fumer l’ecig dans une voiture ou dans un avion. En plein vol, il est proscrit de garder l’équipement en soute dans la valise. Il faut veiller à sortir les accumulateurs des box.

L’on devra les transporter dans des housses de protection en plastique rigide ou en silicone. Il faut également éviter de les disposer près d’une source de chaleur ou d’objet métallique.

Protéger l’ecig et le liquide de la chaleur et de la lumière

En effet, l’e-cigarette n’aime pas la chaleur. Pour cette raison, il est important de la protéger autant que possible. Sinon, les risques encourus sont entre autres l’explosion de la batterie.

L’on devra donc éviter de la laisser dans un endroit où la température peut être supérieure à 60 ° C. Il faut savoir que lorsqu’il fait chaud, la température dans le sable ou la voiture peut entraîner son explosion. A la plage, l’on doit l’épargner du soleil et la disposer non loin d’une glacière.